iMurder Victims

Posted by banane on October 12th, 2006 — in

En français

Jelly
Nobody knows where the nickname came from! Beth’s friend from college, now working for her boyfriend, Mac, at Mac’s startup. This seemingly benign punk rock programmer was found murdered, the first iMurder victim. Her body was found at the base of Fort Point; Beth identified her initially by her style of shoes. A crew working on the Golden Gate Bridge found her- apparently she had fallen from a short height.
Joe Standish
Famous in the blogging community, this guy was found sadly in the Port-A-Potty of Zeitgeist, wearing a shirt saying “I’m Blogging This.” He was found the morning after a programming part, Super Happy Dev House.
Poobar
Her real name was Diane, but everyone called her the name she had christened herself at Burning Man: after foobar, that programming x&y replacement, but also, sadly a joke she didn’t get, that she was fubar, or f-ed up behond recognition. Obliviously happy, she was steadily sleeping her way through Web 2.0 crowds, meeting guys she liked (tall) despite her barely 5.0′ height. It all came crashing to an end when she met her match, at 15 Romolo. Her body was found, after the slosh party, with a knife through her heart, and a business card in her back pocket, with a telling bloody fingerprint. Could somebody be that stupid?

en Français, merci Angelina!

Jelly
Nul ne sait d’où venait ce pseudo! Ami de Beth depuis la fac, travaillant à présent pour Mac, dans sa start-up, cette programmeuse punk, banale en apparence, fut découverte assassinée. La première victime d’iMurder. Son corps fut trouvé aux abords de Fort Point; c’est Beth qui identifia le corps car elle se souvenait que Jelly portait toujours des rangers rouges. Un ingénieur travaillant sur Golden Gate Bridge l’aperçut, elle était tombée de pas très haut.
Joe Standish
Connu dans la blogosphère, ce gars fut tristement découvert dans les sanisettes de Zeitgeist, un bar. Il portait une chemise « Je blogue ». La veille au soir de sa mort, une surprise-partie s’était tenue chez Zeitgeist, une teuf de programmeurs, “Super Happy Dev House”, littéralement, La Maison des Heureux Programmateurs.
Poobar
Ses parents l’appellent Diane mais tout le monde la surnomme Poobar. C’est elle qui choisit ce nom à la fête de « Burning Man »: une allusion au mot “foobar.” Foobar étant les variables de programmation, x et y. Mais, hélas, c’est aussi une plaisanterie qu’elle ne comprend pas – un acronyme anglais « Fucked Up Beyond All Recognition. » (Niqué à en être méconnaissable). Pour des raisons que nous ne connaissons pas, elle essayait de coucher avec chacun homme du milieu du Web 2.0. Elle préférait les hommes grands, elle qui était si petite. Sa destination finale fut le bar 15 Romolo. Les flics ont découvert le corps après la “slosh con” (conférence beuverie), un couteau dans le cœur et une carte officielle entachée d’une sanglante empreinte digitale dans la poche arrière de son pantalon. Etait-il possible d’être aussi stupide?

2 Comments »

  1. Pingback by banane » Blog Archive » I Am Not Chick Lit

    Posted on November 8, 2006 at 4:11 pm

    […] iMurder Victims […]

  2. Comment by Angelina

    Posted on December 29, 2006 at 10:14 am

    Jelly
    Nul ne sait d’où venait ce pseudo! Ami de Beth depuis la fac, travaillant à présent pour Mac, dans sa start-up, cette programmeuse punk, banale en apparence, fut découverte assassinée. La première victime d’iMurder. Son corps fut trouvé aux abords de Fort Point; c’est Beth qui identifia le corps car elle se souvenait que Jelly portait toujours des rangers rouges. Un ingénieur travaillant sur Golden Gate Bridge l’aperçut, elle était tombée de pas très haut.
    Joe Standish
    Connu dans la blogosphère, ce gars fut tristement découvert dans les sanisettes de Zeitgeist, un bar. Il portait une chemise « Je blogue ». La veille au soir de sa mort, une surprise-partie s’était tenue chez Zeitgeist, une teuf de programmeurs, “Super Happy Dev House”, littéralement, La Maison des Heureux Programmateurs.
    Poobar
    Ses parents l’appellent Diane mais tout le monde la surnomme Poobar. C’est elle qui choisit ce nom à la fête de « Burning Man »: une allusion au mot “foobar.” Foobar étant les variables de programmation, x et y. Mais, hélas, c’est aussi une plaisanterie qu’elle ne comprend pas – un acronyme anglais « Fucked Up Beyond All Recognition. » (Niqué à en être méconnaissable). Pour des raisons que nous ne connaissons pas, elle essayait de coucher avec chacun homme du milieu du Web 2.0. Elle préférait les hommes grands, elle qui était si petite. Sa destination finale fut le bar 15 Romolo. Les flics ont découvert le corps après la “slosh con” (conférence beuverie), un couteau dans le cœur et une carte officielle entachée d’une sanglante empreinte digitale dans la poche arrière de son pantalon. Etait-il possible d’être aussi stupide?

    Voilà!!!

Leave a comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>